Comme je vous le disais dans notre nouvelle annonçant le portage de Sydney Hunter & The Caverns of Death sur Super Nintendo, l’équipe de retrogamer.ca a eu le privilège de rencontrer deux têtes pensantes sur trois de chez CollectorVision pas très loin de chez nous ici au Québec ! Je veux bien sûr parler de Jean-François Dupuis et Toby Saint-Aubin, le troisième acolyte de la joyeuse bande, John Lester (Gamester81 lui-même), se trouvant aux États-Unis. On en a donc profité pour leur poser une tonne de questions et à la même occasion nous avons appris une très grande nouvelle sur l’avenir de la compagnie.

RetroGamer.ca : Racontez nous l’histoire de CollectorVision !

Jean-François : Tout a commencé en‭ ‬2006/2007,‭ ‬j’étais seul à l’époque,‭ ‬j’ai fait ça comme un hobby avant tout et aussi pour palier à une demande.‭ ‬Contrairement à ce qu’on pense le homebrew Coleco Vision n’allait pas bien.‭ ‬Eduardo de OpCode Games pensait quitter la scène, alors que lui et Daniel Bienvenue étaient les plus gros producteurs.
Et puis aussi j’ai fait un jeu en‭ ‬2008,‭ ‬Mr Chin sur Coleco Vision,‭ ‬je ne trouvais personne pour mettre le jeu en cartouche et le publier,‭ ‬donc je me suis dit que j’allais le faire moi-même ! Le gros problème que j’avais c’était la production,‭ ‬car quand tu n’as pas le financement pour répondre à la demande c’est difficile.‭ ‬Ça a été comme ça pendant‭ ‬2‭ ‬ou‭ ‬3‭ ‬ans jusqu’à ce que je rencontre Toby qui m’a proposé de relancer l’entreprise sur de nouvelles bases.

Toby : On a commencé en‭ ‬2011,‭ ‬j’étais déjà collectionneur de Coleco Vision et j’ai rencontré Jean-François sur internet,‭ ‬je jouais à ses jeux,‭ ‬et j’allais chez lui pour acheter les jeux et on a commencé à discuter de son prochain projet l’Arcade Controller.‭ ‬Comme je travaille dans tout ce qui est acrylique on a trouvé un terrain d’entente et on a travaillé et designé le contrôleur ensemble.‭ ‬Ensuite je lui ai proposé mes services pour les jeux et c’est là où tout a vraiment commencé.

Jean-François : Les premières années ‬on faisait‭ ‬2000$‭ ‬de revenu par année,‭ ‬mais le but n’était pas de faire une entreprise rentable,‭ ‬tout était fait par passion.‭ ‬Et avec les années on s’est dit qu’il y avait un marché et une demande de jouer à des vieux jeux.‭ ‬D’autres personnes faisaient des jeux mais ils ne sortaient jamais en cartouche,‭ ‬seulement en rom à télécharger.‭ ‬Autant j’aime les cartouches flash (Everdrive, etc…) pour le côté pratique de la chose mais je préfère avoir une cartouche spécifique pour chaque jeu avec sa propre boite.

RetroGamer.ca : On est beaucoup comme ça‭ !

Jean-François : Je pense qu’il y a une place pour le rétro dans les jeux d’aujourd’hui.‭ ‬Peut être que je rêve un peu trop mais j’aimerai beaucoup que mes jeux soient vendus à côté des autres dans les boutiques spécialisées ou même les grands magasins comme Wal-Mart. Je suis sûr que des jeux Super Nintendo neufs en magasin se vendraient très bien.

collectorvision-banner

Toby Saint-Aubin à gauche et Jean-François Dupuis à droite

RetroGamer.ca : Quand nous sommes arrivés ici tu nous as dit avoir une grande nouvelle à nous annoncer‭ ‬…‭!?

Jean-François : Et bien en fait, c’est en cours de signature, mais nous sommes en train de racheter pour les États-Unis et le Canada les marques‭ (‬NDLR:‭ ‬c’est à dire le nom et le logo,‭ ‬pas les jeux‭) ‬LJN Toys,‭ ‬Acclaim et Exidy qui était un éditeur de jeux d’arcade de première génération.

RetroGamer.ca : Incroyable‭ ! ‬c’est une très bonne nouvelle‭ !

Jean-François : CollectorVision va devenir un regroupement d’entreprises et vendre les jeux sous les marques que nous allons racheter.

ljn_toys_logoacclaim_logoexidy_logo

RetroGamer.ca : LJN a quand même une mauvaise connotation et n’est pas reconnue pour ses jeux , tu n’as pas peur de ça ?

Jean-François : C’est justement pour ça qu’on l’a choisie ! Et c’est AVGN qui m’a donné l’idée en fait ! Mais je me dis aussi qu’à l’époque on ne portait pas attention à la compagnie qui faisait le jeu, sauf pour les très connues comme Konami, Nintendo, Sega

RetroGamer.ca : Est ce qu’une marque va être mise en avant plus qu’une autre‭ ?

Jean-François : LJN va être celle qui va produire le plus,‭ ‬par contre pour tout ce qui est Coleco Vision,‭ ‬Intellivision et Atari on va utiliser Exidy.‭ ‬Acclaim sera utilisé pour Super Nintendo,‭ ‬Genesis ‬et toute cette génération là.
À terme,‭ ‬on voudrait être présents avec ces marques dans les pays où nos jeux sont populaires c’est à dire USA,‭ ‬Canada,‭ ‬France et Japon.‭ ‬Un magasin‭ ‬au Japon vient de me contacter parceque ses clients leur demande notre jeu,‭ ‬du coup on pense à sortir nos jeux au format Famicom là bas.
On adaptera au mieux nos artworks en fonction des pays,‭ ‬avec par exemple des dessins plus typés‭ “‬manga‭” ‬pour le marché japonais et‭ ‬pour les USA c‭’‬est Joe Simko, un artiste reconnu, qui s’en occupera.‭ ‬J‭’‬aime son style et j’aime la personne,‭ il va s‭’‬occuper de la plupart des artwork sur les grosses productions. L‭’‬artiste qui fait le manga est celui qui a fait les BattleKid (NDLR: le jeu de Sivak Games). À l’avenir les boites de nos jeux seront disponibles au choix avec les différents artworks.

RetroGamer.ca : Quelle est la composition de l‭’‬équipe‭ ?

Jean-François : Nous sommes‭ ‬3‭ ‬à diriger et les développeurs travaillent par contrat, à la pige. Comme je n‭’‬aime pas vraiment m‭’‬occuper des finances,‭ ‬je ne m‭’‬occupe que de la production au niveau de la création graphique et du level editing.
Toby prends en charge les finances et une partie de la production aussi.
John (Gamester81‭) ‬est un youtuber connu,‭ il ‬s‭’‬occupe du marketing et réseaux sociaux.‭ ‬Il est aussi producteur et possède une part de l‭’‬entreprise au même titre que Toby et moi même.

RetroGamer.ca : Jean-François quelle est ta spécialité‭ ?

Jean-François : J‭’‬ai travaillé beaucoup sur Coleco Vision, je la connais comme le fond de ma poche,‭ ‬ses limitations techniques,‭ ‬etc… Quand j‭’‬ai appris à découvrir le côté technique de la NES pour Mayan‭’‬s Revenge,‭ ‬j‭’‬ai été surpris de voir qu‭’‬elle était plus limitée que la Coleco pour certaines choses.‭ ‬Ça m‭’‬a valu de devoir refaire les‭ ‬100‭ ‬tableaux que je venais de créer pour le jeu à cause d‭’‬une limitation hardware‭ ‬…
Nous avons appris que nous aurions pu dépasser les limites techniques de la NES en intégrant des mappers mais les coûts de production auraient été bien trop élevés pour une production homebrew.

Colecovision

RetroGamer.ca : Est ce que vous rencontrez des problèmes particuliers dans la production‭?

Jean-François : Oui on a trop de projets en cours‭ !
On ne fournit pas pour la production.‭ ‬Le problème est surtout financier.‭ ‬Nos jeux se vendent bien mais nous avons besoin de plus de monde pour assurer la production.
Nous nous dirigeons vers la Super Nintendo et la Genesis car ce sont de plus gros marchés‭ ‬que la Coleco.‭ ‬Quand on vend‭ ‬100‭ ‬copies sur Coleco,‭ ‬on est heureux‭ ! Coleco et Atari ont lancé l‭’‬industrie c‭’‬est sûr,‭ ‬mais les gens qui y ont joué à l‭’‬époque ne sont pas‭ ‬forcément des gros acheteurs de homebrew.
Du coup on s‭’‬est mis à chercher des développeurs NES et on a eu la chance de tomber sur Sivak,‭ ‬le créateur de Battle Kid qui s‭’‬est extrêmement bien vendu.‭ ‬C‭’‬est mérité car c‭’‬est un très bon programmeur.
Une autre difficulté que l’on a eu à chaque fois qu’on a commencé à faire des jeux pour une nouvelle console au niveau du PCB par exemple qu’on ne connait pas ou bien le moule pour la cartouche. Graduellement on résout ces problèmes pour chaque console et maintenant on a notre propre moule pour la Coleco Vision, prochainement on aura notre moule pour Famicom, Atari et Intellivision.

Toby : Actuellement on utilise de vieilles cartouches, on les nettoie et on les ré-utilise.

Jean-François : Même si on a pris des Donkey Kong tout le temps,‭ ‬c‭’‬est pas optimum de faire ça. Et pour Nintendo on pourrait pas faire ça les jeux sont trop chers, surtout qu’on ne peut pas recycler le PCB.

Toby : Dans mon domaine professionnel j’ai des contacts qui peuvent aider à refaire des moules pour les cartouches.

RetroGamer.ca : Avez vous d’autres projets de matériel ?

Jean-François : En ce moment on est en train de penser à faire un Control Pad pour la Coleco Vision en utilisant une manette Famicom Network de Nintendo. J’ai ici déjà un modèle dont on a changé le PCB pour fonctionner avec la Coleco.

RetroGamer.ca : Est ce que vous faites tout faire au Canada ?

Jean-François : Oui nous faisons tout créer au Canada en terme de matériel, électronique, PCB et moules. Nous voulons rester indépendants et surtout avoir le contrôle absolu sur tout ce qu’on fait.

RetroGamer.ca : Dans quelles zones géographiques‭ ‬vendez‭ ‬vous le plus‭ ?

Jean-François : Les USA sont sûrement notre plus‭ ‬gros marché.

Toby : Le reste est réparti entre le Japon,‭ ‬le Royaume Uni et l‭’‬Europe.

RetroGamer.ca : Combien avez vous édité de jeux depuis le début‭ ?

Toby : Si je compte bien,‭ ‬c‭’‬est‭ ‬33.‭ ‬Les deux dernières années on a sorti environ‭ ‬12‭ ‬titres par an.

Jean-François : Cette année on sait qu‭’‬on aura pas le temps de tout sortir,‭ ‬on a environ‭ ‬40‭ ‬projets dans la file d‭’‬attente…

Toby : Et comme la plupart des personnes avec qui on travaille ne font pas ça à temps plein,‭ ‬on ne peut jamais prévoir avec précision les dates de sorties des jeux.

Jean-François : De toutes les façons nous ne voulons pas que nos partenaires travaillent sous pression,‭ ‬on préfère qu‭’‬ils s‭’‬amusent et fasse de bons produits.

Toby nous fait une démo de Sydney Hunter & TheMayan's Revenge

Toby nous fait une démo de Sydney Hunter & TheMayan’s Revenge

RetroGamer.ca : Est-ce que vous allez rester sur les consoles sur lesquelles vous travaillez ou vous allez en ajouter d‭’‬autres‭ à votre catalogue ?

Toby : On va en ajouter le plus possible‭ !

Jean-François : On aimerait avoir un programmeur sur chaque machine,‭ ‬je suis pas sûr qu‭’‬on trouvera beaucoup de‭ ‬monde sur les consoles plus récentes par contre.‭ ‬Par exemple sur SEGA Saturn,‭ ‬on parle tout de suite plus grosses productions à cause de la‭ ‬3D donc c‭’‬est plus compliqué.

RetroGamer.ca : Avez-vous pensé à développer des jeux sur micro-ordinateur‭ ?

Toby : Nous avons sorti Mr Chin sur Texas Instruments Ti-99‭ ‬et il s‭’‬est vendu à‭ ‬20‭ ‬exemplaires.‭ ‬C‭’‬était pas vraiment un hit‭ ‬…

Jean-François : J‭’‬aimerai beaucoup travailler avec le Commodore 64,‭ ‬entre autres à cause de sa puce sonore‭ (‬SID‭) ‬reconnaissable facilement parmi d‭’‬autres.

RetroGamer.ca : Pourquoi avez-vous commencé sur Coleco Vision‭ ?

Jean-François : La nostalgie‭ ! ‬Nous sommes de grands fans de Coleco.‭ ‬Et surtout c‭’‬était ma première console.‭ ‬
Devenir créateur de jeux vidéo,‭ ‬c‭’‬était aussi un rêve quand j‭’‬étais jeune et je suis en train de le réaliser‭ ! ‬Je travaille sur CollectorVision à temps plein et même si je ne fais pas un gros salaire,‭ ‬je travaille sur ce que j‭’‬aime et c‭’‬est ce qui compte.

RetroGamer.ca : Est-ce que vous avez toujours le temps de jouer‭ ?

Jean-François : Beaucoup moins qu‭’‬avant c‭’‬est sûr,‭ ‬je n‭’‬y passe plus des journées entières‭ comme dans le passé !
‬Mais je trouve toujours le temps de jouer régulièrement à la NES.

Toby : Je suis un collectionneur de Xbox donc je joue toujours un peu à cette console, mais le temps manque‭ !

Jean-François : Il y a tellement de homebrew et de jeux Indie intéressants aujourd‭’‬hui pourtant‭ ! ‬C‭’‬est frustrant.

RetroGamer.ca : Dans toute la production de CollectorVision,‭ ‬dites-nous quel est le jeu dont vous êtes le plus fier.

Jean-François : Personnellement et même si il n‭’‬est pas tout à fait fini,‭ ‬c‭’‬est Sydney Hunter and The Mayan‭’‬s Revenge.‭ ‬Et après le Mario Bros que nous avons fait pour Coleco.‭ ‬Mais nous ne pouvons pas trop en parler pour une question de droits…‭ ‬Nous avions fait les démarches auprès de Nintendo mais nous n‭’‬avons jamais eu de réponse.
La version NES n‭’‬était pas vraiment pas terrible et pas fidèle à l‭’‬arcade.‭ ‬C‭’‬est ce qu‭’‬on a corrigé avec la version Coleco.‭ ‬Et pourtant nous avons eu de grosses limitations techniques,‭ ‬par exemple‭ ‬1‭ ‬seule couleur par sprite et‭ ‬4‭ ‬sprites par scanline‭ ! ‬Donc pour avoir Mario en‭ ‬3‭ ‬couleurs ça rendait les choses un peu compliquées, mais nous avons réussi.

sydney-hunter

Sydney Hunter & The Mayan’s Revenge

RetroGamer.ca : Ce Mario Bros, est-ce‭ ‬que vous l‭’‬avez vendu‭ ?

Jean-François : Oui en‭ ‬2009‭ ‬mais on ne le vend plus.

Toby : On a fait un re-release l‭’‬année dernière‭ (‬2013‭)‬ et on en a vendu autant.

Jean-François : Surtout qu‭’‬entre temps la qualité des boites à beaucoup augmenté.‭ ‬Le packaging est vraiment important pour nous.‭ ‬Quand on a commencé on était vraiment pas satisfait de la qualité des boites faites par une entreprise locale.

RetroGamer.ca : Quels sont vos profils de joueur ? Par quelles consoles avez vous été marqués ?

Jean-François : Comme vous le savez j’ai commencé sur Coleco Vision mais la console qui m’a le plus marqué c’est la NES. Quand on a vu arriver Super Mario Bros ça a vraiment été un grand choc.

Toby : Pour moi c’est la Coleco Vision, parcequ’il y avait plus de challenge, on jouait beaucoup pour les scores et on jouait la compétition avec nos amis mais quand la NES est arrivée on ne parlait plus que des graphismes. Le challenge avait disparu !

RetroGamer.ca : Quels sont vos projets futurs ?

Toby : On est en train d’essayer d’avoir les droits pour sortir le clavier pour Coleco Vision. C’est déjà fonctionnel, on travaille actuellement là dessus avec un programmeur, certains jeux ne se joueront qu’avec le clavier et le premier sera Tele Bunny qui aura le logo certifié pour clavier compatible Coleco.

Jean-François : Des jeux Vectrex aussi.
Sydney Hunter & Caverns of Death pour NES, et on se servira du travail fait sur Mayan’s Revenge pour cette adaptation.

Toby : Certainement après un RPG sur NES et ça sera le premier de ce genre dans notre catalogue.

RetroGamer.ca : Quels sont les outils que tu utilises pour créer les graphismes ? Combien de temps cela te prends de créer toutes les maps d’un jeu ?

Jean-François : J’utilise Pro Motion qui est un logiciel pas vraiment récent mais parfait pour faire du pixel art.
Pour le temps de travail, par exemple pour Mayan’s Revenge j’ai passé entre 800 et 900 heures pour créer toutes les maps du jeu.

RetroGamer.ca : Quel conseil vous donneriez à quelqu’un qui veut se lancer dans le homebrew ?

Jean-François et Toby en coeur : Bien s’entourer !

Jean-François : Rencontrer les bonnes personnes et s’entourer de monde avec du talent. C’est trop de travail pour une personne seule et c’est toujours mieux d’avoir plusieurs points de vue, de brainstormer.

Vous pouvez suivre les aventures de CollectorVision  sur Facebook, sur twitter ou Youtube !