Pour le morceau rétro de la semaine, j’aimerais vous ramener en 1997 à l’époque où les RPGs fleurissaient sur la première console de Sony et où on avait des surprises presque tous les mois, l’occasion pour moi de vous parler de ce fantastique jeu qu’est Wild ARMs et de sa bande son mortellement jouissive.

Composé de main de maître(sse) par Michiko Naruke, l’OST de Wild ARMs reflète excellemment bien l’univers du jeu à savoir une sorte de Far West vu par des japonais. Bon alors certains diront que c’est pompé sur Ennio Morricone mais de mon côté je dirai plutôt que c’est un hommage tant on est dans l’ambiance grâce aux différentes pistes. Pour celle qui nous intéresse c’est le thème d’un personnage (un des antagonistes) plutôt ridicule mais qui constitue un sacré challenge car c’est l’un des boss les plus difficiles du jeu. D’ailleurs je trouve que la musique plutôt festive et enjouée retranscrit bien cet état d’esprit un peu perplexe dans lequel on se trouve lors de l’affrontement. En tout cas je vous encourage plus que vivement à jouer à Wild ARMs qui bien qu’il ait vieilli reste excellent pour qui aime les RPGs soignés (je sais de quoi je parle je l’ai fait en 2012 et j’ai surkiffé).