Le bilan rétro de RetroGamer.ca !

2013 a été une année chargée niveau jeu vidéo et les différents tops et flops des journalistes du milieu sont là pour en témoigner. Du coup difficile de trouver du temps pour jouer à des jeux rétro mais à RetroGamer.ca, ça ne nous a pas découragés pantoute !

Bien au contraire et alors que nous avons nos avis bien respectifs sur les jeux de 2013 (pour vous donner un indice, pour moi seuls deux jeux blockbuster sortent du lot le reste à la poubelle), nous avons pris le temps de jouer à quelques jeux rétro qui nous faisaient envie et surtout qui nous permettent de rattraper le retard accumulé avec les années. Voici donc notre bilan rétro.

 

ACR ou le J-RPG en force… ou pas !

J’ai attaqué cette année 2013 avec le même objectif que celui de l’année passé : rattraper mon retard en termes de J-RPG qui est et restera mon genre de jeu préféré simplement parce que je trouve que c’est le plus abouti (et je ne suis pas le seul de cet avis). Donc après Wild ARMs, Mother, Mother II ou encore Vagrant Story, j’ai continué sur ma lancée avec d’autres jeux dans le même genre mais pas que. En effet j’avais d’autres classiques à découvrir comme vous pourrez le constater ci-dessous.

 

Arc_the_LadArc The Lad – Retour en pays nostalgique

Arc The Lad est sorti en 1997 sur la PlayStation première du nom et est un T-RPG vraiment très sympathique sur lequel je reviendrai au détour d’une critique car il faut vraiment plonger les mains dans le rétro pour ce jeu. Mais que ce soit par les graphismes, par sa musique ou son système de jeu, tout m’a vraiment plongé dans cette ambiance si particulière du début de l’ère PlayStation avec un sentiment de nostalgie que j’ai rarement ressenti en jouant à un jeu rétro. Si vous aimez les T-RPG et que vous êtes un tant soit peu persévérant, jetez-vous dessus. Le jeu est disponible sur le PSN pour une poignée de dollars et le confort de jeu est total.

 

Baten Kaitos OriginsBaten Kaitos Origins – Genèse miraculeuse d’un jeu majeur

Antépisode du magnifique, que dis-je, du sublime Baten Kaitos, cet épisode se déroule quelques décennies avant et est tout aussi excellent avec un système de combat revu, bien plus dynamique et toujours aussi jouissif. Ne l’ayant pas terminé, je vous en reparlerai plus tard. Pour rappel ce jeu est sorti sur GameCube en 2006 (un an seulement avant le premier BioShock quand on y pense) uniquement au Japon et en Amérique du Nord ce qui est bien dommage tant le jeu est de qualité. So stay tuned for more.

 

Super MetroidSuper Metroid – Rétro-voyage au centre de la terre

Heureux possesseurs de la Wii U j’ai été ravi d’apprendre en début d’année que Nintendo projetait de faire une offre de jeux rétro à 30 sous pour fêter les 30 ans de la Famicom. Quelle ne fut pas ma joie lorsque dans la liste j’ai pu voir des jeux Super Nintendo également. Au rythme d’un jeu par mois, c’est comme ça que j’ai pu me retrouver au mois de mai à jouer à un classique de chez classique que j’avais commencé mais jamais terminé et je me devais de réparer cet errements. Et quel voyage ! Je comprends maintenant son statut culte et je le recommande chaudement au cas où vous ne l’auriez pas encore fait. Cette fois-ci sur Wii U et avec le Game Pad le confort de jeu est encore amélioré.

 

DoomDoom – Hangarmaggedon

Nous avons souvent parlé de Doom sur RetroGamer.ca et pour cause, entre ses 20 ans, son adaptation sur Commodore VIC-20 ou encore la version piano qui permet de jouer au jeu en même temps c’est une véritable tuerie. C’est le cas de le dire car entre l’hémoglobine et la bouillie de soldat zombie, ça y va. J’ai bien entendu connu le jeu à l’époque mais pas suffisamment pour l’avoir terminé. C’est maintenant chose faite et avec toutes les versions du jeu qui existent vous n’avez pas d’excuses pour ne pas le terminer vous aussi.

 

The Secret of Monkey IslandThe Secret of Monkey Island – Je suis un pirate rétro ! Euh… non att…

Oui je sais c’est mal, avant cette année, je n’avais jamais terminé The Secret of Monkey Island, LE classique de LucasFilm Games. Ce jeu qui a vu naître de nombreux talents tels Tim Schafer ou Ron Gilbert. Mais bref, j’ai adoré mon aventure d’apprenti pirate et j’ai vraiment bien rigolé autant que je me suis arraché les cheveux sur certaines énigmes. Par contre, je déconseille les pixels sur du 50″ ça peut vite faire mal à la tête…

 

LoomLoom – Le rétro-tissage pour les nuls

Encore un autre grand classique que j’ai une nouvelle fois dévoré, cette fois sur émulateur sur tablette (bouh c’est pas bien…) et quel confort ! Je me suis rendu compte que la tablette est vraiment un excellent appareil pour les point’n’click. Cette fois-ci c’est au talentueux Brian Moriarty que l’on doit ce jeu très expérimental pour l’époque et que j’ai trouvé vraiment bien pensé au niveau de l’interface. Il n’est pas très long, pas cher, dispo sur Steam (je l’ai c’est d’ailleurs pour ça que je me suis permis d’en téléchargé une ROM) et sûrement ailleurs, donc jetez-vous dessus.

 

Breath of FireBreath of Fire – La belle bleue (avé l’accent marseillais)

Sans m’étendre dessus, ma critique étant disponible sur le site, je dirai juste que c’est un grand oublié surtout à l’époque qui peut nous en apprendre beaucoup sur les RPGs du début-milieu de l’ère Super Nes et que c’était agréable sans être transcendant.

 
 
 

rEdrUm ou la force tranquille

Habituellement j’ai tellement de jeux à faire que je tiens une liste (dans ma tête) et en je m’y tiens toute l’année. Ça ne sert à rien de commencer plusieurs jeux à la fois ! Mais si c’est vrai pour les jeux contemporains, j’ai beaucoup plus de mal à me faire une liste pour le rétro … du coup ça part un peu dans tous les sens et toutes les machines ! Cette année, je me suis attaqué à pas mal de jeux donc, et sans même les finir pour la plupart, mais du coup j’ai un peu plus ouvert mes horizons vidéoludiques.

 

Phantasy StarPhantasy Star – 8 bits ça suffit !

En voilà une bonne surprise ! La première chose qui m’a étonnée, c’est la qualité des graphismes pour un jeu Master System. On sent qu’un gros effort a été fait et ça paye. L’histoire et le jeu en lui même sont très prenants et je me suis laissé embarqué sans difficultés dans ce J-RPG. Les seules choses que je pourrais critiquer un peu sont :
– bien que de bonne qualité, la musique est répétitive. TRÈS répétitive …
– certains mécanismes de jeu un peu anciens, comme par exemple devoir confirmer à chaque fin de combat que l’on veut bien ouvrir le coffre qu’a laissé l’ennemi passé outre tombe… c’est un peu lourd, surtout qu’il faut faire défiler un texte pour accepter…

 

Zelda Minish CapZelda The Minish Cap – Tout ce qui est petit est mignon ?

Plutôt oui ! Et je l’avoue je n’ai jamais fait vraiment aucun Zelda … J’ai toujours eu un peu de mal avec le côté bonbon des jeux Nintendo, mais suite à l’écoute d’un podcast de La Caz’ Rétro, ces bougres m’ont donné envie ! Et je dois dire que je ne suis pas déçu ! Sorti sur Game Boy Advance en 2004, nous voilà dans une aventure alternative dans le monde d’Hyrule, avec une toute nouvelle particularité qui vient s’ajouter aux mécanismes classiques des autres épisodes : on peut rétrécir ! En effet certaines zones sont habitées par les Minish, des petits êtres seulement visibles par les enfants, et afin d’y accéder on doit rapetisser jusqu’à leur taille en passant par, la plupart du temps, une souche d’arbre magique. Ça rajoute vraiment une dimension intéressante au jeu et augmente un peu la difficulté de certaines énigmes qui nécessitent de passer par cette transformation. Une bonne découverte pour moi !

 

Les Chevaliers de BaphometLes Chevaliers de Baphomet – Georges et Nico sont sur un bateau

En fait pas du tout, mais j’avais besoin d’une rime ! J’avais déjà fait le jeu sur PC à l’époque et je l’avais vraiment beaucoup aimé. C’est un grand classique des point n click, et vous ne devriez surtout pas passer à coté ! Cette fois-ci, ce n’est pas sur PC mais sur iPad que je l’ai refait, dans une version améliorée libellée “Director’s Cut”.
Les réels ajouts sont au niveau du graphisme, les écrans Retina sont mis à profit, et un lot de nouveautés a été apporté au gameplay ainsi qu’à l’équilibre des protagonistes. En effet, cette version donne une plus grande place à Nico la partenaire du héros George Stobbart. Une très belle version à faire sans hésiter !

 

Ultima 1Ultima I The First Age of Darkness – ouh la ! ça pique ! ou pas …

Encore une surprise ! Il est clair que quand aujourd’hui on se pose devant un jeu de 1981 … ça fait un choc … même en ayant vécu cette époque (on ne se moque pas merci) ça pique ! J’étais passé à côté pendant toutes ces années et mon expérience de la série Ultima avait commencé avec l’épisode VI.
Mais oublions les graphismes, c’est l’expérience qui est importante ! Se balader dans les plaines mal fréquentées de Britannia n’est vraiment pas complexe et une fois qu’on a saisi l’ensemble des raccourcis claviers pour parler, se battre, lancer des sorts, etc, tout va bien ! Mais je dois dire que ce qui m’a surpris le plus c’est l’exploration de donjons. Une fois qu’on s’est bien habitué à la vue de dessus TRÈS spartiate quelle surprise de se retrouver en vue à la première personne lorsqu’on entre dans un donjon ! Alors bien sûr, on n’est pas au niveau de Dungeon Master mais quand même ! 1981 ! Rien que cet aspect m’a complètement vendu au jeu et j’ai vite pris plaisir à continuer l’aventure de ce RPG de renom !

 

Comme vous avez pu le constater on s’est bien fait plaisir cette année d’autant plus que le rétro est définitivement à la mode à en juger par les re-sorties, remakes et autres remasterisations qui sont sortis et vont sortir cette année en 2014. Soyez sûrs qu’on fera le maximum pour vous fournir des avis, des actualités et surtout des dossiers auxquels nous pensons depuis un bon moment ! En tout cas on vous souhaite une nouvelle fois une excellente année 2014 en espérant qu’elle soit aussi remplie en bonnes choses que la nôtre !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.