Eh oui c’est le 11 octobre 1989 que la console portable vit le jour dans sa toute première version tout de même assez gargantuesque. Imaginé par la société Epyx (aucun lien), un éditeur et développeur de jeux et présenté à un certain nombre de sociétés dont un petit fabricant japonais du nom de Nintendo qui a refusé le projet, la Lynx fut finalement adoptée par Atari qui a vu là une bonne opportunité de diversifier ses activités et de reprendre du poil de la bête avec le krach survenu un peu plus tôt. Pour l’anecdote, un des créateurs de la console n’est autre que R.J. Mical qui plus tard imaginera le concept de la 3DO, autant dire que le bonhomme avait du flair !

Atari-Lynx-I-Handheld

La Lynx avait ceci de particulier qu’elle permettait à la fois aux droitiers et aux gauchers ce qui, à part sur le second modèle, ne sera jamais réitéré vu qu’au final c’est un faux problème mais l’intention y était. Techniquement c’était très joli grâce à un écran couleur mais tellement petit qu’on n’avait peine à prendre du plaisir dessus. De plus la console était assez monstrueuse et consommait aisément son poids en piles car il n’en fallait pas moins de six pour la faire fonctionner (bon d’accord l’écran était rétro-éclairé mais quand même). En 1991 Atari sorti une sorte de version slim de la machine, la Lynx II mais le raz-de-marée Game Boy avait fait son effet et c’était trop tard pour la (trans)portable d’Atari.

Atari-Lynx-II-Handheld-Angled

Au niveau des jeux marquants on se souvient surtout de Batman Returns qui était très réussi, Toki également était une bonne adaptation des versions de salon. Mais c’est malheureusement à peu près tout. Aujourd’hui les bricoleurs en herbe préfèrent recycler la console en GameCube portable. Comme on les comprend !