Bon anniversaire Game Boy !

Que l’on soit partisan du “le” ou du “la”, la console portable de Nintendo qui a tout révolutionné vient d’avoir 25 ans ! C’est en effet le 21 avril 1989 que la Game Boy a été mise en vente au Japon avec comme jeux de lancement Alleyway (le casse-brique de Nintendo), Super Mario Land, Baseball et Yakuman (un jeu de mahjong).

Conçu par le génialissime Gunpei Yokoi et son équipe, la petite boîte grise respecte à merveille la philosophie de son créateur à savoir “la pensée latérale des technologies désuètes”. En effet la console est loin d’être un monstre de technologie comme le seront ses concurrentes à leurs dépends. La preuve est que la portable possède un écran de 2,6 pouces monochrome et non couleur de 160×144 pixels, marche avec seulement 4 piles AA et non 6 pour une durée bien supérieure et est plutôt compacte avec un poids net de 400 grammes soit 100 grammes de moins que la Game Gear par exemple. Côté specs on est face à des composants qui ont fait leur preuve et qui sont disponibles à bon marché pour l’époque. On a un CPU 8-bit de Sharp, partenaire de longue date de Nintendo ; 8Kb de S-Ram et 8Kb de V-Ram ; un seul haut parleur donc en mono mais le son passe en stéréo dès lors que l’on branche des écouteurs. D’ailleurs pour info les jeux étaient en 60 fps déjà à l’époque.

Maintenant plutôt que de vous faire un listing sans fin des meilleurs jeux de la console ce qui seraient fastidieux et finalement sans intérêt pour vous chers lecteurs, une partie de l’équipe de RetroGamer.ca va vous parler de son expérience avec la console et de ses jeux préférés :

ACR :

La Game Boy est finalement mon premier contact avec le jeu vidéo qui remonte au Noël 1991 quand mon père avait offert la console à ma mère. Évidemment Tetris (le meilleur concept de jeu vidéo du monde) était inclus dedans et j’y jouais plus que les autres. Ensuite la console m’a accompagné pendant mes 3 mois d’hospitalisation en 1992 ce qui a été pour moi l’occasion de découvrir Super Mario Land, Super Mario Land 2, Tiny Toons Babs’ Big Break, le honteusement impossible Flash et j’en passe. Cependant mes souvenirs les plus marquants sont bien sûr des jeux d’aventure et RPG avec The Legend of Zelda Link’s Awakening qui est tout simplement le meilleur de toute la série avec un format taillé pour l’expérience nomade, les meilleures musiques (je frissonne encore en entendant le cri du Poisson-Rêve) et la meilleure histoire. Ensuite vient Mystic Quest (plus connu ici sous le nom Final Fantasy Adventure) qui est surtout le premier épisode de la saga Seiken Densetsu qui est un merveilleux Action-RPG bien que la traduction française laisse à désirer. Mais l’histoire est prenante, les personnages travaillés et les musiques encore une fois excellentes. Pour terminer comment ne pas citer Wario Blast: Featuring Bomberman dont la critique est présente sur le site. Mention spéciale à King of the Zoo/Penguin Wars parce que les coups spéciaux du rat sont vraiment abusés.

rEdrUm :

Comme je le mentionnais dans la toute première critique que j’ai écrite sur le site, j’ai peu de souvenirs concernant la Game Boy malgré le fait que je l’ai tout de même possédée pendant plusieurs années et ce dès le premier noël après sa sortie, j’avais alors 14 ans. J’ai toujours eu tendance à me tourner vers les ordinateurs pour jouer et bien que sympathique, la portable de Nintendo m’a laissé seulement quelques souvenirs. Ils sont répartis sur une très courte liste de jeux qui tiennent sur les doigts d’une main. Le plus marquant pour moi fut Batman, et c’est d’ailleurs pour ça que c’est la première idée de jeu qui m’était venu pour une critique. J’ai aussi passé beaucoup de temps comme tout le monde sur Tetris mais aussi sur Solar Striker un shoot’em up vertical plutôt dynamique avec une excellente bande son. Un autre titre me revient à l’instant, c’est Gargoyle’s Quest, sur lequel j’ai aussi abimé mes yeux et mes nerfs tant il était difficile. Dans mes souvenirs en tout cas. Et bien sûr Super Mario Land qui je pense est un des seuls jeux que j’ai réussi à finir sur cette console. Enfin, je me rappelle aussi avoir été très frustré par la difficulté de jouer dans la pénombre et je trouvais les accessoires palliant à ce problème particulièrement ridicules…

DarkShock :

Je n’ai pas beaucoup d’affinité avec la Game Boy parce que je l’ai eu très tard et je n’ai pas eu beaucoup de jeux dessus. Mon meilleur souvenir de Game Boy reste Metroid 2: Return of Samus qui fut le premier jeu que j’ai acheté par moi-même en travaillant avec mon père. C’est aussi un des seuls jeux que j’ai acheté à cause du magazine Nintendo Power, le jeu m’avait vraiment fasciné et j’étais déjà un fan de Super Metroid. Wario Blast fut une bonne surprise et j’ai eu beaucoup de plaisir avec lui. Mon autre jeu était Track & Field, qui était un bon mélange entre le premier et le deuxième jeu de la série. J’ai aussi embarqué dans la fièvre de la première génération de Pokémon, avec Pokémon Jaune que j’ai choisi pour avoir Pikachu comme dans l’animé. J’ai laissé tomber le jeu après que l’animé soit devenu populaire auprès des jeunes enfants et être fan de Pokémon à mon âge (15 ans à l’époque) avait une connotation négative. J’ai tenté de retourner dans l’univers Pokémon avec Pokémon X&Y mais j’ai laissé tomber assez vite, le jeu n’ayant pas changé depuis la première génération. La Game Boy est vraiment le chef d’œuvre de Gunpei Yokoi, je lève mon chapeau à cette console portable magnifique qui a su survivre à ses concurrentes plus avancées techniquement mais avec une durée de fonctionnement limitée.

Antoine "ACR" Clerc-Renaud

Savant mélange entre rédacteur, auteur et éditeur. Passionné par le jeu vidéo, sa culture et son histoire depuis plus de 20 ans. Voue une admiration profonde aux RPG japonisants, aux musiques symphoniques et aux pizzas. Cowabunga ! Game Boy et écran plasma 50" inclus.

One thought on “Bon anniversaire Game Boy !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.