Au tour de la PSP de fêter ses 10 ans !

La première console portable de Sony a aujourd’hui 10 ans ! La PSP connu un succès considérable dès son arrivée sur les tablettes japonaises le 12 décembre 2004. C’est près de 4 mois plus tard, soit le 25 mars 2005 que les Nord Américains ont enfin pu mettre la main sur la PlayStation Portable. Malgré son prix élevé, qui était tout de même 100$ au dessus de celui de la Nintendo DS, sa concurrente directe, le lancement de la console fut considéré comme un succès. Sony introduit avec la console un nouveau format physique propriétaire, le disque UMD. Il s’agit d’un disque numérique abrité à l’intérieur d’un boitier en plastique. Le format n’aura pas fait l’unanimité. Entres autres, on note une fragilité au niveau du boitier ainsi qu’une courte durée de charge de la batterie, causée par l’alimentation du moteur de rotation du disque. Quelques films et série télévisées ont étés distribués sur ce format, mais ce concept ne connut jamais de popularité.

En 2007, avec la PSP-2000 ou PSP Slim, on dévoile un système beaucoup moins encombrant et plus léger. Un an plus tard, Sony réitère et met en marché la PSP-3000, qui, en plus des changements de la version précédente, apporte plusieurs améliorations à la qualité de l’image et de l’écran, modifie légèrement la disposition et l’apparence des boutons et supporte une sortie vidéo à l’aide d’un câble composite. Finalement, on propose en 2009 la PSP GO. Sans lecteur UMD, rétractable et plus petite, elle était destinée au marché des jeux numériques via le PlayStation Network. Elle fut par contre un échec au niveau des ventes.

Au niveau des jeux, Square Enix nous a offert plusieurs exclusivités sur la console, comme Dissidia Final Fantasy et sa suite ainsi que Crisis Core Final Fantasy VII. C’est également sur la PSP que  God of War : Chain of Olympus et God of War : Ghost of Sparta font leur premières apparitions avant d’être offerts en HD sur la PS3 plusieurs années plus tard. Les séries LocoRoco et Patapon y ont également vu le jour et ont tout deux eu droit à 2 suites sur la même console. On note également Rock Band Unplugged, Lumines, Half-Minute Hero et Wipeout comme jeux importants de la petite machine. Au Japon le succès de la console est souvent attribué, à raison, à la série Monster Hunter de Capcom permettant de jouer en ligne ou de se réunir avec ses amis pour des parties ad-hoc. Ce jeu ne réussit malheureusement pas à s’imposer en occident.

Une partie du succès de la PSP peut aussi être attribuée au fait qu’il est possible de la hacker. Le podcast Fun-Jouer-Jeux nous offre d’ailleurs une super chanson sur le sujet, en écoute ici. Bien que le format UMD ne soit pas ouvert, il est tout de même possible d’en extraire les données sous forme d’image ISO et de lancer celles-ci via une carte mémoire en modifiant le firmware de la consoles. Par contre, cela nécessite une batterie modifiée pour permettre de débloquer le mode diagnostic de la console, nécessaire pour installer le logiciel. Aucune autre modification matérielle n’est cependant nécessaire.

Kéven Boily

Accros depuis qu'il a 5 ans, ce fan de Mega Man oeuvre également comme programmeur dans l'industrie Montréalaise des jeux vidéo. Son intérêt pour toutes les consoles depuis la NES originale lui apporte des connaissances élargies sur l'historique video ludique. Qu'on parle de séries méconnues, de personnages maintenant légendaires ou d'annecdotes obscures qui ont fait de l'industrie ce qu'elle est aujourd'hui, sa passion n'est plus à démontrer.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.