Retour sur les Canadian Video Game Awards (CVA)

Vendredi passé se tenait à Toronto la cinquième édition des Canadian Video Game Awards ou CVA pour les intimes ou encore les Prix Canadiens du Jeu Vidéo en bon français. Toute l’industrie du Canada était donc présente, du moins chaque studio AAA ainsi que chaque indie. Animée par nul autre que la voix derrière le Commander Sheperd de Mass Effect, Mark Meer, la soirée fut riche en émotions mais un peu moins en surprises. D’ailleurs, il est utile de rappeler que la cérémonie se déroulant à présent en automne et non plus au printemps, les jeux de 2013 et de 2014 étaient célébrés.

Un faux air de VGA

Le fait d’avoir choisi un acronyme pour représenter cet événement n’est pas anodin. En effet, une autre cérémonie le faisait il y a peu de temps, les VGA animés par le non moins canadien Geoff Kheiley (avant de se ramasser violemment avec les VGX l’année passée heureusement sauvés par Joel McHale). Quelle meilleure technique alors pour que les gens mémorisent l’événement qu’un acronyme court, simple et très proche de l’événement américain. De plus, la comparaison ne s’arrête pas là puisqu’on nous présente l’industrie attablé avec un animateur sur scène façon dîner-spectacle parisien. Sans oublier le DJ qui se devait de mettre l’ambiance quand il le fallait. Néanmoins les tables sont rondes et non rectangulaires fusse-t-il important de le préciser.

cva-setup

Des catégories en veux-tu en voilà

Chaque éditeur et développeur pouvait présenter un ou plusieurs de ses jeux et les soumettre au jury à la condition qu’ils soient sortis en 2013 et 2014. Par ailleurs, la date limite pour les jeux de 2014 était sûrement avant la période fatidique automnale puisque si Assassin’s Creed IV Black Flag faisait partie des jeux en lice pour 2013, pas de trace d’Assassin’s Creed Unity pour 2014. Les catégories étaient, pour la plupart, classiques avec Meilleure Animation, Meilleur Technologie et Meilleure Conception de jeu, certaines étaient des nouveautés comme par exemple la catégorie Meilleur Jeu sur le Pouce (Best Game on the Go) qui mélangeait allègrement jeux mobiles et jeux de consoles portables ce qui est néanmoins très révélateur de la mentalité. Mais la palme de la catégorie la plus WTF est décerné à celle du Meilleur jeu Social/Casual alors que le terme Casual n’est plus vraiment d’actualité et reste péjoratif aux oreilles de beaucoup. Les jeux étaient en compétition dans un total de 17 catégories différentes.

Avoir le don d’ubiquité

Inévitablement, lorsque l’on parle du Canada, difficile de passer à côté d’Ubisoft et cette soirée fut l’occasion pour la compagnie de rappeler qu’elle était bien présente. En effet la photo ci-dessous est plus qu’éloquente et montre bien l’influence de la société dans la sphère du jeu vidéo ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Ce fut même l’occasion pour un lauréat de faire une blague en recevant son prix en disant que s’il avait gagné ledit prix c’est parce qu’Ubisoft n’avait pas de jeu à présenter dans cette catégorie.

ubi-cva-2014
Des prix en masse pour Ubisoft aux CVA 2013-2014

En conclusion, les CVA sont une très belle façon de faire rayonner l’industrie canadienne et surtout québécoise de par le monde. Elle a encore de beaux jours devant elle et c’est bien cela qui importe le plus. D’ailleurs le futur de la cérémonie est d’ores et déjà prévu puisque le maire d’Ottawa même est venu dire en personne que la cérémonie de 2017 aurait lieu dans la capitale afin de célébrer les 150 ans de la confédération du Canada.


Watch live video from epn on Twitch

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.