Processeur Hitachi SH-4 (32-bit RISC)  à 200 MHz
Puce graphique PowerVR2
Puce sonore Yamaha ARM7 AICA cadencé à 45 MHz (64 canaux ADPCM)
Affichage Résolution : 640×480 (15Khz ou 31Khz) Graphismes 3D et 2D
Nombre de couleurs maximum à l’écran : 16 770 000
Nombre de joueurs maximum 2 (1 joystick et 5 boutons chacun)

 

En 2003, la société Sammy sort l’Atomiswave. Un système arcade JAMMA basé sur le système Naomi de SEGA.  Après l’échec du Hyper Neo Geo 64, SNK devenue SNK Playmore a choisi l’Atomiswave comme plateforme pour ses jeux. Ce système d’arcade utilise de petites cartouches carrées comme support pour les jeux. La carte mère possède une connectique JAMMA un peu modifiée pour avoir le 5 ème bouton mais cela ne gène pas pour le branchement dans un cab Neo Geo par exemple. Par contre, l’Atomiswave possède aussi un port VGA qui permet d’avoir l’image en haute résolution ainsi qu’un port série proposant une connexion Internet bas débit pour le service AW Net qui permettait l’envoi des high scores aux serveurs de Sammy.

Techniquement l’Atomiswave est juste une version réduite de la Naomi de SEGA, donc il n’est pas rare de voir leur logo lors du démarrage. Donc au niveau graphique on est proche de la Dreamcast, avec de beaux sprites en 2D et de beaux polygones. Les fonctions en lignes on été très peu utilisées car le système arcade de Sammy n’a pas vraiment eu de succès. Malgré la présence de grosses licences de SNK, Metal Slug 6 ou encore Samurai Showdown 6, seulement 30 jeux ont vus le jour sur cette machine. L’Atomiswave est assez versatile, en effet il est possible de jouer aussi bien à des jeux de conduite qu’à des jeux utilisant un light gun via des cartes d’extensions. L’autre point fort de la machine réside dans le fait que les jeux et les cartes mère sont Region Free, il suffit d’aller dans le test menu de la carte mère pour ajuster la région et donc la langue! Une pile lithium CR2032 permet la sauvegarde des paramètres du BIOS comme le free play ou la région donc il faut la vérifier périodiquement afin d’éviter d’éventuels dégât.

Il faut noter que l’Atomiswave n’est pas très bien émulée. La majorité des jeux fonctionnent mais certain glitchent un peu. Si vous êtes intéressé par ces jeux, 2 choix s’offrent a vous:

  • Acheter une carte mère Atomiswave et des jeux Bootleg chinois ce qui vous coûtera environ 150 $CAD pour la carte mère seule et environ 50 $CAD pour chaque jeux. Les jeux originaux étant assez rares je vous recommande fortement les bootlegs chinois.
  • Utiliser la fonction de netboot (permet de charger un jeu via le réseau) de votre système SEGA Naomi pour charger les roms de jeux Atomiswave qui ont été portés au Naomi. Cette méthode est préférable pour ceux qui ont déjà un système Noami prêt pour le netboot.

Voici une liste de jeux notable:

  • Metal Slug 6 (2005)

Le retour d’un grand classique du run and gun. Graphismes en 2D très propres et plus de personnages disponibles. Toujours un bon défouloir!

  • Samurai Showdown 6 (2005)

La suite de la série de jeux de combat a l’arme blanche de SNK. Même chose que pour Metal Slug 6 on ne change pas grand chose mais ça reste un excellent jeu.

  • Fist of the North Star (Hokuto no Ken) (2005)

Jeu de combat 2D solide base sur la licence de l’anime Ken le Survivant, tellement bon qu’il a été porté sur Playstation 2!

  • Dolphin Blue (2003)

Un run and gun atypique au inspiration de Metal Slug mais avec des dauphins! En plus il n’est sorti que sur Atomiswave!